-15% jusqu'au 15/12/2019 avec le code festindenoel

RAE : nos usagers reconnus pour leurs compétences !

Dans L'atelier

Par Jérôme Regueme

Depuis 2012, 22 travailleurs des Ateliers Saint-Joseph ont été reconnus pour leurs compétences professionnelles en obtenant une Reconnaissance des Acquis de l’Expérience (RAE). A l’occasion de la cérémonie qui leur était consacrée à l’ESAT le 18 octobre dernier, zoom sur ce levier de développement personnel et professionnel.

Sur son site internet, l’association « Différent et Compétent », à l’origine des RAE, explique : « Les personnes en situation de fragilité ont toujours été orientées en fonction de leurs inaptitudes. Avec le dispositif (…), elles se trouvent engagées en fonction de leur potentiel, de leurs compétences et de leurs motivations ». Un dispositif qui leur permet enfin d’être reconnues par leurs pairs sur les tâches et compétences qu’elles ont acquises chaque jour grâce à la formation continue.

La RAE est un outil de développement personnel et de confiance en soi qui a un vrai impact sur les travailleurs. Charles Rouchard, moniteur espaces verts et accompagnateur RAE aux Ateliers, explique « Il y a un avant et un après, où ils se permettent plus d’initiatives, ils prennent plus de poids dans les équipes. Ils se disent qu’ils sont capables de le faire et ils osent ! »

Un travail de longue haleine

Et pour cause : une RAE ne s’obtient pas facilement. Elle est longuement préparée avec un accompagnateur spécialement formé (ils sont 4 aux Ateliers Saint-Joseph) : 20h minimum de préparation, la rédaction d’un dossier, le passage devant un « jury blanc » pour se mettre en situation d’examen, puis un examen officiel. En tout, au moins 1 an de travail pour savoir présenter son métier et répondre à des questions pratiques et théoriques, sur le droit, l’organisation, etc.

L’accompagnement et le temps de préparation dépend de la personne et de ses besoins. « Pour certains, on aide à rédiger le dossier, d’autres se débrouillent à l’écrit mais sont moins à l’aise à l’oral. Seules les compétences du référentiel métier choisi sont jugées : on peut obtenir une RAE sans savoir lire ou écrire, ce n’est pas cela qui compte » explique Patrick Persillon, moniteur de l’atelier ACSI et accompagnateur RAE, avant de reprendre « Le jour J, ils sont bien préparés, mais ça reste stressant : c’est un jury, même bienveillant, et beaucoup n’ont jamais vécu ça. »

La RAE, c’est donc la reconnaissance des compétences professionnelle des travailleurs, mais aussi celle de leur engagement, de leur motivation et de leur courage pour dépasser les limites.

Bravo à eux !

Sur le même sujet

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

Personnaliser